28 avril 2015 : Jean-François raconte son marathon de Nantes

Dscn1238b

HE OUI, CA A PAYE !

Ca y est ! Enfin ! Super ! Soulagé ! Heureux !….C’est fait, C’est bon et débarrassé !

Cette fameuse épreuve mythique que j’ai  tellement attendue, préparée, voire fantasmée, je l’ai enfin accomplie et plus en passant la ligne avec un temps au-delà de ce que j’avais espéré: 3'26’40’’ !

« Que du bonheur » comme dirait Daniel, mon pote d’enfance qui m’a initié à ce sport de vieux fadas !!  Et de plus, ce qui fût d’autant plus agréable, c’est de l’avoir partagé avec mes collègues de notre belle association : Christophe Dur. et Hervé, qui ont eux aussi décroché cet exploit dans un temps tout à fait satisfaisant et aussi, qui n’est pas des moindres, nous étions accompagnés et encouragés de nos femmes et enfants. Une de ces journées qu’on n’est pas près d’oublier… avant les prochaines, bien sûr, parce que j’en suis convaincu, il y en aura beaucoup d’autres ! Le seul bémol, c’est que notre numéro 4, Christophe Dub., n’a pu y participer du fait d’une blessure au tendon d’Achille. Dommage mais je ne me fais pas de bile pour lui, dès qu’il le pourra, il sera déjà dans les starting pour ce type de performance.

En tout cas, je le savais, j’en étais capable. Je m’étais bien préparé et surtout grâce au « C.E.B », à toutes les sorties et échanges que l’on a eu entre collègues et l’expérience de nos anciens routards (Benoit et Fabrice) qui nous ont apporté leur éclairage sur l’appréhension de cette discipline exigeante. Le fractio aussi que l’on a pratiqué et qui est indispensable pour améliorer ses performances ou là encore, nous avions nos spécialistes, nos lièvres… Je parle bien sûr d’Alan et de Christophe Dub., qui nous ont sacrément décrassé sur certaines dernières sorties.

 Tout ceci ne fût que du « Bénef » et surtout motivant contrairement aux 2 années précédentes ou je m’entrainais seul. Et puis, je n’ai pas trop souffert durant la course et donc par conséquent, j’ai pris du plaisir.

 Le mur ?! Pas vu ! Juste quelques titillements musculaires derrière les cuisses vers le 30ème km pour me rappeler que je ne suis pas forcément exsangue de crampes et donc d’être vigilant à bien m’hydrater. Peut-être aussi le durcissement des muscles freinant la foulée mais supportable dans la douleur pour la maintenir encore galopante.

Le rythme! Idéal et naturellement trouvé au bout de 2 km. Je m’étais fixé un 3'30" (selon le tableau de correspondance depuis mes perfs du 10 kms et de mes semis) et donc, je me suis calé au début avec les meneurs d’allure et puis, comme j’étais serré dans ce peloton, je suis passé devant sereinement, en me disant que si je fléchissais, j’aurai toujours pris un peu d’avance pour rester dans mon temps escompté. Mais par contre, je n’avais pas de repère de chrono. Je préférai être sans la pression d’un cadran permanant qui me rappellerai trop fréquemment ma vitesse et ma distance restante où le moral pourrait être rapidement affecté.

Les conditions de course : Tip, Top ! Il faisait très beau avec un peu de vent de face en remontant les bords de Loire, mais cela nous ventilait bien, nous rafraichissait. Et puis, il y avait les applaudissements des spectateurs et les groupes de musique installés le long du circuit et puis, il faut le dire, de découvrir Nantes et ses beaux quartiers sous cet angle là, on peut se considérer comme privilégié.

Donc, voilà ce que j’ai vécu à mon premier Marathon et pour en revenir à ce que j’évoquais en intro « C’est fait, c’est bon et débarrassé », c’est ce que je me suis dis en passant fièrement la ligne d’arrivée mais dès le lendemain, je me projetai déjà sur le prochain ! Y a pas à dire, c’est une drogue… mais de la bonne !

Jean-François.

Commentaires (4)

Courtois Matthieu
  • 1. Courtois Matthieu | 03/05/2015
Super jef très inspirant bravo :-)
Daniel
  • 2. Daniel | 01/05/2015
sincèrement un grand bravo pour cette performance réalisée dans les rues de Nantes. cela ouvre la voie pour de prochaines courses à partager avec grand bonheur!!!!!!!!!
Benoit
  • 3. Benoit | 29/04/2015
... sois fier de l'avoir aussi bien fait !
Benoit
  • 4. Benoit | 29/04/2015
Un grand Bravo à toi Jean-François pour cette très belle performance pour ton premier marathon... 3h26' c'est un superbe chrono, encore Félicitations, sois fier de l'avoir aussi bien bien !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×