13 avril 2015 : Benoit raconte son marathon de Paris

25820817b 90ko

Nous sommes le 12 avril 2015, je me réveille à 6h30.

De 6h30 à 6h45, je prépare ma tenue, puis épingle mon dossard sur mon T-Shirt. J'ai une première pensée pour mes collègues d'entrainement quand je vois Courir En Brière sur mon T-Shirt bleu.

Vers 6h50, David (mon p'tit cousin qui m'accueille) se lève et m'accompagne pendant mon petit déjeuner (juste un café noir et une part de gatosport), avant de m'emmener avenue Foch à partir 7h30. Je reçois quelques minutes avant de partir un SMS de Christophe Dur. qui m'encourage... ça me fait plaisir, me booste, je lui réponds que je file vers les Champs...

J'arrive Avenue Foch (aire d'arrivée) vers 8h, je marche quelques mètres en compagnie d'un coureur parisien sympa qui m'explique les difficultés du parcours, je l'écoute, on rigole, il me dit qu'il aimerait bien faire moins de 3h35, je lui dis que mon objectif est de faire moins de 3h25. On se souhaite une belle course...

Il est 8h15, j'appelle Nath pour lui dire que ça y est, je vais y aller, je l'embrasse ainsi que Valentin, Agathe et Pierre, je dépose mes affaires à la consigne et je me dirige vers les Champs-Elysées...

J'arrive dans le sas jaune vers 8h25, je profite de l'ambiance folle avant le départ avec mes voisins américains, anglais, allemands, espagnols, italiens, belges et français, je prends conscience de la grandeur internationale de ce marathon de Paris.

Il est 8h45, c'est le départ des élites, tout le monde applaudit chaleureusement. 8h47, c'est au tour des moins de 3h de s'élancer. Je lance la détection GPS sur ma garmin...

8h50, c'est à notre tour (sas des moins de 3h15) de nous avancer sous l'arche verte du grand départ. Séquence Emotion...

Il est 8h52, c'est parti. Objectif : tenir les 4min50 au kilo sur les 42 kms...

Sur les 21 premiers kms tout va bien, je profite de l'ambiance, il y a des groupes de musique tous les 3-4kms. Je profite aussi des paysages, Paris, reste magnifique.

Après le bois de Vincennes, j'entame le second semi le long des quais de seine... Il y a une folle ambiance, des groupes de musique encore plus présents, un beau paysage avec le soleil et la Seine à ma gauche,.. tout va bien, Je suis content.

Au 25è km, je passe devant Notre-Dame qui sonne le glas, comme un encouragement pour ces 41000 coureurs, sympa !

Au 26è km, je passe sous un long tunnel, ma garmin perd le signal satellite, je ne panique pas, je me dis que ça doit être pareil pour tout le monde, je suis le groupe qui est devant moi.

J'arrive au 29è km, je maintiens mon allure de 4min50 au kilo depuis le départ, je me prépare à rencontrer le "mur".

Je passe devant la tour Eiffel, je la regarde une fois, deux fois, trois fois, je suis content, et je souris, elle est belle notre tour Eiffel, c'est beau Paris...

Nous sommes au 33è km, j'entre dans le bois de Boulogne, toujours à 4min50 au kilo, le "mur", toujours pas vu et c'est pas plus mal, je n'ai pas vraiment envie de le voir...

Au 35è km, je m'autorise un 5min au kilo, mais je suis bien et je commence à prendre conscience que je suis en train de réussir mon marathon, cependant, je reste concentré, le "mur" peut arriver à tout moment... Je pense à ma famille, Nath, Valentin, Agathe et Pierre puis à mes collègues d'entrainement, Jean-François, Fabrice, Christophe Dub, Allan, Christophe Dur, Hervé,.. Je regarde mon T-Shirt bleu, et pense à vous tous en lisant, à l'envers, Courir En Brière... 

J'arrive au 39è km, je me sens toujours aussi bien, les jambes sont là et la tête aussi ; le "mur", ça ne sera pas pour aujourd'hui et c'est tant mieux, je commence à accélérer...

Au 40è km, je croise le regard d'Eden, Charlotte et David, mon club de supporters, ça me donne la pêche, je fais le 40è km en 4min45 au kilo. A ce moment-là, je sais que c'est gagné, j'ai un peu mal aux jambes mais c'est pas grave, je fonce...

Au 41è km, je suis fatigué, j'ai mal à la cheville droite, mais je ne lâche rien, je sais que je vais faire moins de 3h25... Je suis serein, je suis content, je suis fier, je pense à mes séances d'entrainement avec vous, adhérents du C.E.B et je commence à préparer ma mise en scène pour la photo finish.

J'arrive Avenue Foch, au 42è km, je suis bien, je souris, je suis content, je suis fier de moi puis je montre mon T-Shirt Courir En Brière à l'arrivée...

Finalement, je le fait en 3h24'12" mon marathon de Paris, à 4min50 au kilo... cool !

Benoit, adhérent du C.E.B.

Commentaires (2)

Jean-François
  • 1. Jean-François | 20/04/2015
Bravo Benoit pour ce bel exploit et surtout de relater aussi bien ton vécu et de surcroît, dans la plus belle ville du monde!
Tout ce partage de ce que tu as ressenti, appréhendé, nous aide et nous forge
à mieux faire face à cette discipline qu'est la course de fond...Pairaissant banale puisqu'il ne s'agit que de courir, mais pour autant nécessite une grande pratique (préparation) et surtout d'être à l'écoute des autres et aussi de soi, de sa santé et de ses limites.
Bravo encore Maestro!
Fabrice
  • 2. Fabrice | 18/04/2015
Belle perforance pour Benoit, c'est pour l'instant le temps référence pour CEB sur un marathon bravo!!!!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×